Chimie & Process

L’industrie chimique a connu un rebond inattendu depuis la crise en volume et en rentabilité, résultante des rationalisations de capacité en Europe et aux Etats-Unis combinée à une demande très forte des pays émergents aussi bien en produits de bases qu’en intermédiaires.

Pour autant, chaque secteur doit faire face à des problématiques différentes en Europe, parmi lesquels

  • Pétro chimie : restructuration et baisse des coûts, compte-tenu de la moindre compétitivité des crackers
  • Chimie minérale, chlore : débouchés globalement stables, gestion de l’énergie de plus en plus fine, opportunités de croissance dans les secteurs de l’environnement
  • Polymères et matériaux de performance : pénétration progressive de la "chimie verte", montée en puissance de la Chine prévue (aujourd’hui nette importatrice de nombreux polymères)
  • Intermédiaires pharmacie, cosmétique, alimentation : pénétration progressive de la "chimie verte", fin des délocalisations dans les pays à bas coûts (pour les petits volumes)

Les améliorations incrémentales (revenus / coûts) souvent lancées par les principaux acteurs sont devenues obsolètes. De vrais plans en rupture doivent être mis en place pour regagner / conserver le leadership :

  • Définition et exécution des stratégies de croissance externe en Europe : reconfiguration du réseau Europe et développement en Asie et Amérique Latine, segmentation / rationalisation du portefeuille produits x services y compris réallocation des ressources sur les marchés les plus attractifs d’un point de vue stratégique, commercial et industriel
  • Innovation et développement produits / technologies comme avec par exemple un positionnement fort et clair en termes de développement durable : réduction des consommations d’énergie et des rejets, préservation des ressources, etc.
  • Différenciation par le service client : identification du juste besoin clients / marchés, modalités internes de réponses, création d’offres en rupture (qualité, délais, coûts), valeur ajoutée sur l’ensemble de la chaîne de valeur (fournisseurs, clients, clients du client)
  • Excellence dans les opérations : actions systématiques et structurées sur tous les leviers pour se rapprocher des standards et des meilleures pratiques des industries ultra compétitives (automobile, électronique, …)